Cosmétiques DIY . Et si vous le faisiez vous-même?

Le faire soi-même ou DIY comme le disent si bien nos amis anglophones, le DIY, c'est quoi ?

 

On peut le traduire comme le fait de "le faire soi-même", c'est le fait d'être satisfait de sa propre réalisation et de pouvoir dire "C'est moi qui l'ai fait!"

 

Intégrer le DIY dans son quotidien, c'est savoir ce que l'on consomme, c'est avoir conscience que ce qu'on utilise est sain, d'abord pour nous, mais aussi pour l'environnement.

 

 Chez Madame se met au vert, nous sommes là pour vous aider dans cette démarche zéro déchet, nous sommes là pour faire de vous des acteurs et actrices du "consommons naturel". 

 

 Fabriquer ses Cosmétiques est bon pour la Planète

 

  • l’utilisation d’ingrédients naturels et biodégradables
  • la réutilisation de flacons ou pots vides 
  • la faible dilution des mélanges avec de l’eau, extrêmement présente dans la cosmétique industrielle afin de réduire les coûts
  • le choix de matières riches en principes actifs tels que les huiles végétales et/ou essentielles ou encore les poudres de plantes, réputés pour leur efficacité
  • des ingrédients d’origine naturelle, sans parfum de synthèse ni conservateurs, ou biologiques
  • la limitation de risques de réactions cutanées, d’allergies ou de danger pour la santé dus aux matières industrielles et dérivés de la pétrochimie
  • leur utilisation sans danger pour les jeunes enfants tout comme pour les femmes enceintes ou allaitantes.

 

 En conclusion la planète vous le rendra et surtout votre portefeuille vous remerciera, non seulement vous faites des économies, mais vous aurez aussi la satisfaction d'avoir appris et acquis des habitudes 100 % écoresponsable.

Toulouse zéro-déchets
atelier éco-responsable

Nous contacter

Pour une réservation, une demande de devis ou toute autre information concernant les kits n'hésitez pas, nous vous répondrons rapidement 

 Madame se met au vert

31140 Saint-Alban 

06.03.07.06.39

 

 

Service client

Politique de retour

Frais de port

Partenaires

News letters

 

Suivez-nous